Eau, reflets, fluidités chez Flaubert et chez Maupassant, Yvan LECLERC, 2014

« Flaubert, une fenêtre sur la Seine« 

« Flaubert a passé la plus grande partie de sa vie au bord de la Seine, à Croisset.
[…]
Avec cette eau qui coule devant lui de gauche à droite, dans le sens d’une ligne d’encre sur du papier, Flaubert entretient le plus souvent un rapport visuel. La Seine équivaut à une scène sur laquelle le monde défilerait, les êtres et les choses, les passagers et les marchandises. »

LECLERC, Yvan, « Flaubert, une fenetre sur la seine« , Eau, reflets, fluidités chez Flaubert et Maupassant, Bulletin Flaubert/Maupassant, n°29, 2014, p. 21


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.