Clepsydre sur Seine, Bertrand Puard, 2019

Alors qu’Ewan Lahuppe découvre sur ses écrans radars un microscopique village nommé Heurteauville aux abords de l’abbaye de Jumièges, son père décide d’aller s’y installer avec toute sa famille. Perdu au milieu de nulle part, une communauté scientifique et de nombreux milliardaires s’y cachent, ils découvrent alors un gisement de cristaux de temps piégé dans des dépôts alluvionnaires de la Seine. Son père Antoine tente de convaincre son fils :

 

— Nous en avons déjà discuté des dizaines de fois, Ewan, dit Claude en s’agenouillant devant son fils. Tu me parles toujours du négatif, sans voir tout ce que nous allons gagner à vivre là-bas. Et toi qui aimes tant les mystères et les légendes, tu seras servi avec l’abbaye de Jumièges qui se situe de l’autre côté de la Seine… Fais-moi confiance, fils, je t’assure que tu seras heureux là-bas… Si je pensais le contraire, je ne vous aurais pas fait venir, Marie, Chloris et toi, et nous aurions continué à vivre séparés, même si cette situation nous rendait tous tristes. Et pour ce qui est de tes copains parisiens que tu vas laisser derrière toi, eh bien ils viendront chez nous prendre le bon air normand le week-end…

 

Bertrand Puard, Clepsydre sur Seine, Editions du Rocher, 2019, p.2


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.