Hector MALOT, Sans famille [1878]

La Bouille est le village natal de l’écrivain Hector Malot, et l’on peut encore visiter la maison familiale. Hector Malot évoque la petite ville dans plusieurs de ses romans, dont son plus célèbre, Sans famille (1878). Alors que Rémi et son ami Mattia parcourent la France et passent par la Normandie, Mattia est émerveillé par le spectacle de la Seine à La Bouille.

Par Bayeux, Caen, Pont l’Evêque et Pont-Audemer, nous gagnâmes la Seine à La Bouille. Quand, du haut de collines boisées et au détour d’un chemin ombreux, dont nous débouchâmes après une journée de marche, Mattia aperçut tout à coup devant lui la Seine, décrivant une large courbe au centre de laquelle nous nous trouvions, et promenant doucement ses eaux calmes et puissantes, couvertes de navires aux blanches voiles et de bateaux à vapeur, dont la fumée montait jusqu’à nous, il déclara que cette vue le réconciliait avec l’eau, et qu’il comprenait qu’on pouvait prendre plaisir à glisser sur cette tranquille rivière, au milieu de ces fraîches prairies, de ces champs bien cultivés et de ces bois sombres qui l’encadraient de verdure.

Hector MALOT, Sans famille [1878], Paris, Hachette, Le Livre de poche, p. ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.