L.-F. CELINE, Féerie pour une autre fois II, 1952



Le spectacle de la Seine depuis Montmartre, pendant les bombardements de 1944. La Seine qui bouillonne sous l’effet des bombes.

« on voit bien les coteaux d’Enghien !… et la trouée vers Mantes, Meulan, l’argent, les voltes de la Seine… maintenant par l’effet des bombes le Seine bouillonne !… jugez l’effet »

CELINE, Louis Ferdinand, Féerie pour une autre fois II, 1952, Folio(c) Gallimard, p. 25


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.