Archives par mot-clé : Chevalier de Joncourt

“La Seine” dans l’Encyclopédie dirigée par Denis Diderot

Dans L’Encyclopédie dirigée par Denis DIDEROT et Jean Le Rond D’Alembert au XVIIIe siècle (1751-1772), on doit l’article Seine au Chevalier de JONCOURT.

Il y est question de géographie et de géologie, des villes et des affluents associés au fleuve, mais également des eaux, définies comme « bonnes, saines et pures », ce qui témoigne des préoccupations hygiénistes associées à la Seine à partir de cette époque.

SEINE, la, (Géog. mod.) en latin Sequana ; rivière ou fleuve de France. Il prend sa source en Bourgogne près de Chanceaux, à 6 lieues de Dijon, traverse la Champagne, arrose Troyes, & commence à porter bateau à Méry. Ensuite la Seine après avoir reçu l’Yonne & le Loing, traverse l’île de France, où elle arrose Melun, Corbeil & Paris. À deux petites lieues au-dessus de cette dernière ville, elle reçoit la Marne qui la grossit considérablement, & à 5 lieues au-dessous elle reçoit l’Oise. Enfin, après avoir séparé le Vexin de la Beauce, & avoir arrosé Vernon, Pont-de-l’Arche, Rouen, Caudebec, Quillebœuf & Honfleur, elle va se jeter dans l’Océan par une grande embouchure au Hâvre-de-Grace. La Seine fait dans son cours mille méandres, & forme sur son passage quelques îles agréables. Ses bords sont assez bien proportionnés pour causer rarement du désordre. Ses eaux sont bonnes, saines & pures (D. J.

Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers [1751-1772], Article « SEINE » crée en 1761 / Source www.gallica.fr