“La chanson de la Seine”, Martin Pénet

Sociétés & Représentations
image prise sur le site Cairn.info
Tous droits réservés ©

 

Martin PÉNET, “La chanson de la Seine”,  Sociétés & Représentations, 2004, 17, p. 51-66.

Dans cet article, l’auteur Martin Pénet observe le développement d’un genre particulier : l’imaginaire parisien, qui se développe à partir de la seconde moitié du XIXe siècle. Dans une première analyse, le journaliste et historien spécialisé dans la chanson d’expression française compose sur quelques cent vingt-trois chansons et poèmes qui sont inspirés de la Seine et composés à Paris depuis 1860 à nos jours. Ces derniers sont analysés et structurés en différentes catégories : on repère les structures et thématiques récurrentes ou les particularités de certaines œuvres.

« […] le motif de la Seine est présent de façon régulière sur l’ensemble de la période et permet d’opposer les notions de circulation et d’immobilité, de fuite du temps et de durée, de décrire les paysages et les pensées qui se reflètent dans les ondoiements du fleuve, les fonctions qu’il assume, les habitants et les passants qui le hantent, les itinéraires que ces derniers privilégient. »

 

Lien vers l’article : https://www.cairn.info/revue-societes-et-representations-2004-1-page-51.htm

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.