Archives par mot-clé : Charenton

Rabelais, Gargantua

L’éducation du géant Gargantua, personnage créé par François RABELAIS, exige qu’un soin particulier soit accordé aux exercices physiques, conformément aux principes d’éducation humaniste. Alors Gargantua nage fougueusement dans la Seine. Cet épisode du roman ne bénéficie pas d’une localisation précise. Mais on peut se plaire à s’imaginer que ces séances de nage ont lieu à Boulogne, par exemple, où Ponocrates, le précepteur, conduit parfois son jeune élève pour se reposer de la grande ville.

Ponocrates, pour le reposer de cette violente tension des esprits, choisissait une fois par mois un jour bien clair et serein où ils quittaient la ville au matin pour aller à Gentilly, à Boulogne, à Montrouge, au pont de Charenton, à Vanves ou à Saint-Cloud.

[…]

Gargantua nageait en eau profonde, à l’endroit, à l’envers, sur le côté, de tous les membres, ou seulement des pieds ; avec une main en l’air, portant un livre, il traversait toute la Seine sans le mouiller, en traînant son manteau avec les dents comme faisait Jules César. Puis, à la force du poignet, il montait dans un bateau d’un seul effort ; de là il se jetait de nouveau à l’eau, la tête la première, sondait le fond, explorait le creux des rochers, plongeait dans les trous et les gouffres.

François RABELAIS, Gargantua [1534], Paris, Seuil, 1973, p. 118, 114.