Archives par mot-clé : Pont de l'Arche

Pierre de Marbeuf, Recueil de vers, 1628

Cet extrait est une mise en abîme de l’inspiration poétique : Pierre de Marbeuf imagine que le cadre du Pont de l’Arche situé entre la Seine et la forêt inspire des vers à son personnage Siluandre, avec l’amour qui le saisit en même temps que son devoir professionnel. Celui-ci s’adresse tantôt au fleuve et tantôt à la forêt, lieux qui abritent typiquement les amours pastoraux, en les priant de fuir car cet amour est un incendie.


Les Amours, les changements et les désespoirs de Siluandre.

L’amour surprit violemment Siluandre à mesme temps que la conservation des forest qu’il a dessous sa charge l’obligeoit à demeurer au Pont de l’Arche. La situation de ce lieu qui s’élève entre la riviere de Seine & la forest luy donna la matiere de ces vers.

Maintenant que l’amour, achevant son dessein
De me rendre amoureux, a mis dedans mon sein
Et la flamme & la fleche :
Seine n’approchez plus si près de mon séjour,
Helas je crains pour vous que le feu d’un amoureux
Trop chaut ne vous asseche.

Et vous cheres forests dont je suis trop prochain,
Pourrez-vous point trouver quelque fatale main
Qui de moy vous recule :
Avecque mes soûpirs j’exale tant de feux,
Que je n’ose éventer ce brasier amoureux
De peur qu’il ne vous brûle.

Pierre de Marbeuf, Les Amours de Siluandre, Ouvrage: Recueil de vers, Rouen: De l’imprimerie de David du Petit Val, 1628. Disponible sur Gallica: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k118331z/f10.item.r=Seine

AUTEUR: Mr DE MARBEUF Pierre

Epoque: XVII

Genre: Poésie

Lieu: Pont de l’Arche

Strate: Au Bord